sport

La différence entre l’entraînement de la force et de la masse

Différences entre l’entraînement de masse et l’entraînement de force

Dans cet article, nous avons essayé de rassembler des informations qui décrivent les principales différences tactiques et stratégiques de l’entraînement de masse et de force. Il convient de noter qu’il existe différents types d’hypertrophie musculaire : l’hypertrophie sarcoplasmique et l’hypertrophie myofibrillaire.

L’hypertrophie sarcoplasmique

est la croissance des cellules musculaires due à l’augmentation prédominante du volume du sarcoplasme, c’est-à-dire de la partie non réductrice des fibres. L’hypertrophie de ce type est due à l’augmentation du contenu en protéines non réductrices (notamment mitochondriales) et des réserves métaboliques des cellules musculaires : glycogène, créatine phosphate, myoglobine, etc. L’épaississement du réseau capillaire dû à l’exercice physique peut également entraîner une légère augmentation du volume musculaire.

L’hypertrophie myofibrillaire est liée à l’augmentation du nombre et du volume des myofibrilles, c’est-à-dire de l’appareil contractile propre aux cellules musculaires. Dans le même temps, la densité des myofibrilles dans la fibre musculaire augmente. Ce type d’hypertrophie des fibres musculaires entraîne une augmentation considérable de la force musculaire. La force musculaire absolue augmente considérablement. Lorsque l’on travaille avec une hypertrophie du premier type, la force augmente également, mais à un rythme plus lent. Il semble que les fibres musculaires rapides soient les plus sujettes à l’hypertrophie myofibrillaire. Il n’est pas difficile de deviner que les bodybuilders aspirent au premier type, les powerlifters au second.

De nombreux auteurs (par exemple V. Protasenko dans son livre « Think ! Or ‘Supertraining’ without Delusion ») ne pensent pas que les différences d’entraînement jouent un rôle particulier, car la force musculaire est directement proportionnelle à sa surface de section, et toute charge de force, quels que soient les paramètres de variation, entraîne une hypertrophie des deux types de muscles dans la même mesure.

Le tableau ci-dessous est basé sur des données tirées des articles scientifiques « General Principles of Muscle Building – What the Science Says About Muscle Building Practices » de Paul Rogers et « General Principles of Strength Training » (2009). Ces articles comprennent la collection d’informations la plus récente et validée scientifiquement sur les approches de l’entraînement musculaire.

Различия тренировки на силу и массу тела | SportSovety.ru

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *